LES DIFFERENTS TYPES

Il existe trois grandes catégories de toitures végétales

Toiture verte extensive

Composée de végétaux à faible enracinement (mousses, sedums, herbacées) et qui ne peuvent pas être piétinées, sauf pour entretiens ponctuels.
Ce type de toiture exige une fine couche de substrat et est donc relativement légère et adaptée à de nombreux toits en pente jusqu'à 35 degrés.

Toiture verte semi-intensive

Elle est composée de plantes herbacées ou basses et d’arbustes. La couche de substrat est plus épaisse et rend la toiture plus lourde. Le toit et le bâtiment doivent donc être adaptés, voire renforcés. Ce type de toiture doit être installé sur des toits plats (ou incliné à 15°) et peut être aménagé en jardin suspendu (chemin, terrasse, potager, etc.).

Toiture verte intensive

Ce type de toiture végétale est similaire aux toitures intensives simples mais possède une couche de substrat plus épaisse qui permet l’enracinement profond d’arbres et d’arbustes. Ces toitures peuvent devenir de réels espaces verts en hauteur.

LES AVANTAGES

Gestion de l’eau

Lorsqu'il pleut, une toiture verte créer un effet-tampon :  l’eau entre dans les couches de la toiture verte et transite  dans celles-ci avant d’atteindre l’avaloir. L’entièreté de  la pluie n’est pas rejetée instantanément vers les égouts.  Une partie de l’eau est consommée par les  plantes, une autre est rejetée dans l’atmosphère par  évapotranspiration et n’atteint donc pas le réseau  d’égouttage.

 

Biodiversité

Dans certains quartiers limités en espaces verts, on peut transformer une vue sur une étanchéité en une vue sur une surface plantée. Le pourcentage d’espaces verts dans les villes augmente, avec comme conséquence des effets positifs sur la qualité de l’air et le développement du biotope animal et végétal.

Isolation

La terre contribue à l’isolation thermique et acoustique du bâtiment, l’inertie thermique de ce dernier est également plus importante.

Protection de l’étanchéité

L’ensemble végétal de la toiture verte recouvre l’étanchéité, qu’elle protège du rayonnement solaire. Au même titre qu’une autre protection, la toiture verte favorise un allongement de la durée de vie de son étanchéité.

LE PRINCIPE

Qu'est-ce qu'un toit végétal ? En quoi cela consiste ?

Le principe consiste à faire d’une toiture plate ou en pente, un espace vert esthétique pour les occupants, son voisinage et le paysage urbain. Elle est recouverte de végétation et des couches nécessaires au développement de celle-ci : protection de l’étanchéité, drainage, substrat, etc. Il existe différentes sortes de toiture verte en fonction du type et de l’épaisseur des couches constitutives ainsi que de l’usage qui en sera fait.